7 dodos à Beyrouth – épisode #2

Publié: 19/05/2015 dans Uncategorized
Tags:, , ,

photo 5En plein Beyrouth : un immeuble ancien, presque écroulé, sans fenêtre, avec impact d’éclats d’obus sur la façade.
Ca c’est une image qui réveille les clichés de mon imaginaire. Quand j’étais petit , tous les jours entre le steak et la purée, quatre mots sortaient en boucle du petit poste radio familial  : Beyrouth , Belfast, Israel-Palestine.
Début de la guerre civile au Liban en 75, fin en 91. Ben oui, toute mon enfance.
Je ne sais pas ce que certains mettent dans les moteurs de leur voiture pour que ça donne l’impression d’entendre la fusée Ariane au décollage à chaque fois.
Dans ma région en France, il y a plein d’églises, quelques calvaires au bord des routes, mais la dernière fois que j’ai vu autant de statues de la sainte vierge au mètre carré, ça doit être quand j’ai traversé Lourdes il y a quelques années.
Si tu es capable de compter exactement le nombre de fils électriques que j’ai au-dessus de ma tête, je te paye un chawarma.
Quelqu’un m’a dit : les libanais sont un peuple qui danse au bord du gouffre.
En y réfléchissant bien, est ce que ça n’est pas un peu humain, ça, danser au bord du gouffre ?
Un pub irlandais très joli, rue Monot, une rue qui ne l’est pas moins.
Les anglais et les français ont conquis le monde à la pointe de leurs fusils, les irlandais à la mousse de leurs bières.

Dodo 3

Ils sont décidément très sympas à l’épicerie Haddad en bas de la maison. Le type du taxi tout à l’heure aussi et la dame du café arménien aussi.
Est ce qu’on peut établir un Taux Moyen De Politesse Ambiant d’une ville? Le TMPA ? Que tu peux mesurer aux sourires qu’on te donne et aux conversations qu’on engage, dans les commerces, les taxis, les bars. Une sorte d’Échelle de Richter de la politesse, allant de 1 à 10. Paris, par exemple, c est 0,5.
J’ai l’impression, pour ce que vaut une impression au bout de cinq jours, que Beyrouth a un bon TMPA.
J’ai chopé un rhume des foins. C’est étonnant : la dernière botte de foin de Beyrouth a été mangée par le dernier âne de Beyrouth, ça remonte à avant le mandat français, en 1919.
Bon donc je vais a la pharmacie à l’angle , et la jeune femme en blouse derrière le comptoir est drôlement calée en rhume et en médicaments pour le soigner. Il n y a pas la sécu au Liban, tu ne vas pas voir ton généraliste pour tout et pour rien, le pharmacien joue ce rôle. Mais surtout, surtout, c’est une femme absolument magnifique. Madame, vous avez un sourire aussi efficace que 2 grammes de paracétamol.

J’ai un deal avec ma fille que je peux continuer à voyager oui d’accord, mais alors je lui ramène une robe. C est pas un truc d’enfant-roi, détrompe toi , c’est juste que ma fille est la huitième merveille du monde.
Je viens de voter à mon unanimité que les femmes de Beyrouth sont les plus belles femmes du monde, légèrement devant celles de Montréal et celles de Jérusalem, j’en ai mal aux yeux, c est proprement hallucinant.
C’est bête et subjectif de dire ça, ça l’est presque autant que quand Nikos Aliagas de TF1 nous affirme qu’Angelina Jolie est la plus belle femme du monde. Va faire un tour à Beyrouth, Nikos.
C’est juste, qu’il y a des endroits dans le monde ou la beauté féminine nous touche plus ou moins. Des femmes brunes plantureuses aux traits très fins, teint mate, de grands cheveux, défrisés ou non. Waouh.
On m’informe qu’un nombre important de beautés ici ont reçu un coup de pouce de bistouri: nez, fesses, seins refaits.
J’ai une envie de chirurgie esthétique: mon centre de gravité s’est pas mal affaissé ces derniers temps, un ou deux pectoraux en silicone ne me feraient pas de mal.

Dodo 4

J’ai trouvé un nouveau bobo (un truc peut-être très très grave à l’ongle) à aller montrer à la pharmacienne. J’ai poussé la porte, elle n’était pas derrière le comptoir mais à la place, un grand type avec plein de poils sur les bras, une barbe et des grosses lunettes carrées. Je repasserais, pour l’ongle.
Un nouvel immeuble en construction. Je compte cinquante étages. Dont 20,3 sont finis.
Je suis sûr que du haut de l’immeuble de la Sodeco on peut toucher la lune, qui est splendide, ce soir.
J’ai du laisser quelques neurones au fond de verres dans chaque bar de la ville cette nuit, rue Gemmayzeh. Il y a tellement de bars, clubs, dans cette rue que j’ai arrêté de compter passé le cinquième shooter. Beyrouth est LA capitale de la vie nocturne du monde arabe.

Les deux capitales de la fête au Proche-Orient, Beyrouth et Tel-Aviv, sont des ennemis mortels.
J’ai l’impression qu’à Beyrouth, il existe un sens de la fête comme si la fin du monde était prévue demain matin à 10h14.

Arrivée au quartier.
La statue de la la vierge regarde une bougie brûler devant elle.
Un chat regarde le dessin d’une croix noire et blanche, symbole des Forces Libanaises, sur le mur d’en face.
Un grillon chante devant la maison.
Derrière, Beyrouth-qui-ne-dort-jamais. Mais le grillon, en frottant deux pattes minuscules l’une contre l’autre, il arrive à te produire un chant qui couvre le tapage nocturne de la ville immense.
Trop fort, le grillon.

Dodo 5

Publicités

Les commentaires sont fermés.