Action culturelle

Dans son métier d’artiste, Kwal attache beaucoup d’importance à l’action culturelle auprès des publics. Le contact humain y est très concret, il s’installe plus durablement que lors d’un concert ou d’un spectacle: on est dans l’échange.

kwal_ateliersKwal souhaite proposer, autour du spectacle, des rencontres avec le public autour de la thématique « musique et citoyenneté ». Fort de ses nombreux voyages (Mali, Palestine, Égypte, Algérie, Maroc, Cuba, Japon, Inde, Sénégal, Australie, Québec…) et de ses rencontres auprès de publics empêchés, Kwal ne prétend pas faire le tour des questions qui nous submergent. Pourtant, celles qu’il aborde avec délicatesse, sensibilité, humour, prudence et respect, évoquent nos expériences, nos envies d’évasions, de voyages et de curiosité.

Les ateliers font ressortir des choses extraordinaires chez les participants: certains s’y découvrent de véritables passions. Ecrire, monter sur scène, ramener chez soi une trace de son travail peut s’accompagner d’une prise de confiance en soi.

[en musique] Kwal a composé le morceau ‘Le monde de mes mots’ où il évoque ces rencontres :

  • Un temps d’écriture

A chaque séance, Kwal prend un temps individuel avec chacun des participants afin d’élaborer un texte personnel s’adaptant aux idées de chacun ou proposant une série d’exercice autour de l’imaginaire. Il prend le temps avec chacun de faire « accoucher » les idées, de travailler dans un climat de confiance.

  • Un temps de travail à la mise en musique

Accompagné d’un intervenant (piano ou guitare), les participants qui le souhaitant mettent leur texte en musique. Ils y découvrent le plaisir de l’oralité. Jouer avec les mots, dire devant un public ce qu’on a en soi, apprendre à maîtriser le micro, le dialogue avec l’instrument, les silences.

  • Un temps de restitution collective

Sous forme de concert, de mini-concert, la restitution pourra être aussi bien intimiste que publique. Cette restitution est une finalité de l’atelier: elle vient mobiliser les participants en fixant un enjeu qui les motive. Toutefois, les ateliers sont basés sur le principe du volontariat: chacun est libre de lire, faire lire, de ne pas son texte, mis en musique ou mis en scène. A la suite du mini-concert, Vincent joue quelques-uns de ses morceaux. Ainsi, chacun participe à un moment de restitution collective.

  • Un temps d’enregistrement

Point final du travail: l’enregistrement des textes en musique, pour en faire un album. C’est le moyen pour les participants de garder durablement une trace de leur travail, qu’ils pourront faire écouter à leurs proches. Ce travail d’enregistrement est valorisant. Il est proposé, en compagnie de Vincent, par Nicolas Houssin, ingénieur du son, réalisateur de nombreux albums de musique. L’album mixé sera ensuite remis à la structure.

Un autre prolongement possible de ces ateliers d’écriture est la production d’une création artistique à partir des textes des participants. Sous la forme d’un spectacle mis en scène par un comédien professionnel, celui-ci peut même être joué plusieurs fois. Des échanges pourraient être imaginés avec les réseaux d’associations pour permettre à une création de jouer au-delà de son territoire.

Interventions auprès de publics empêchés

Kwal ayant toujours eu comme priorité de mettre son art « au service de… », il fait aujourd’hui des ateliers auprès de publics empêchés (milieux médicaux, carcéraux, sociaux défavorisés, handicapés, personnes isolées…) une de ses priorités. La mise en mots dans des milieux où la souffrance est présente prend un aspect particulièrement « thérapeutique », et donne lieu à des textes extrêmement forts la plupart du temps. C’est aussi un levier pour reprendre confiance en soi.

kwal_mont11

 

Quelques exemples des ateliers menés par Kwal depuis 10 ans

Novembre 2014 à Janvier 2015 : en partenariat avec Le Quai / Angers : CHU Angers, Ateliers Arts Appliqués, DESPA, Maison Farman. Ateliers, spectacles, lectures, restitution le 27 janvier 2015

Janvier à Mars 2014 : L’ARC / Rezé : projet de territoire
Ateliers, spectacles, lectures – restitution le 20 mars 2014 dans le cadre du festival « Les instants du monde »

Mars 2013 : Lycée La Baronnerie / Angers : lycéens
Ateliers, création artistique « Poésie et engagement » jouée le 29 mars 2013

Novembre 2012 – Mars 2013 : Groupe d’Entraide Mutuelle / Cholet: public en souffrance psychique
Ateliers, création artistique « Brèves de comptoir » jouée le 19 mars 2013 (Centre social Planty, Cholet)

Juillet 2011 & Juillet 2012 : Maison d’arrêt / Angers : public carcéral – 11 participants
Ateliers d’écriture, travail de l’oralité, restitution publique et enregistrement

Mars 2011 : Marrakech / Maroc : public scolaire – lycées
Ateliers d’écriture – public scolaire

Janvier à mai 2011 : Clos Toreau / Nantes : projet porté par Trempolino
Direction artistique d’une création autour du thème des migrations en lien avec de nombreux partenaires (foyer logement, écoles, centres de loisirs)

__________________________________________________________________________________________

kwal_dag4Essential to the project is that it should nurture a complicity with the public through interaction. As artist, Kwal believes in the fundamental importance of social action. Links between people are thoroughly concrete and they are established most enduringly when a concert of performance offers the possibility of interaction.

For this reason, Kwal suggests linking an evening concert with a writing session and/or a meeting with local groups in which people can confront their own experiences, both artistic and human. With enthusiasm and rigour, he seeks to meet, listen and exchange with people, taking care to understand them and their concerns in their complexity.

Workshops can reveal exceptional qualities. Participants sometimes discover real passions. To write, to perform, and to return home with an evidence of one’s own work, can lead to a gain in confidence. The workshops are developed over four sessions: a session of writing, a session of putting the writing to music, a session where a group shares its work together, a session of recording.

The number of workshops that Kwal has led over the last 10 years ist was. A few of those he had led abroad would include Marrakech – Morocco -, Cisjodan, Bamako – Mali – (a project involving street kids in Mali « Guerebou kounkan »).

Publicités